La gauche n'aime pas MARSEILLE

Avec plus de 250 millions d’euros d’aides investis depuis 2015 par le Département pour améliorer le quotidien des Marseillais, Martine Vassal rattrape un lourd retard, accumulé depuis 1995 durant la gouvernance de la gauche, et qui a freiné le développement de la deuxième ville de France. Elle a ainsi permis à la Ville d’engager des investissements indispensables à la vie de ses habitants, pour leurs écoles, leur sécurité, leur mobilité, leurs équipements sportifs et leur patrimoine.

Pour les élections municipales à Marseille les 15 et 22 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *