Martine Vassal : « Marseille ne sera jamais un port d’accueil pour les migrants ! »

Le Printemps marseillais souhaite faire de notre ville une référence pour l’asile des migrants de Méditerranée

L’anse du Pharo, c’est une pépite de notre littoral. 

Martine Vassal veut la protéger et la développer. 

Mais le Printemps marseillais a d’autres projets pour ce site.

En plein coeur du 7e, il pourrait plutôt être utilisé comme port d’accueil des migrants. 

Il y a quelques mois, dans une tribune, Michelle Rubirola proposait de faire de Marseille, le premier port d’accueil des migrants en Méditerranée. 

Et si l’Etat ne coopérait pas, elle affirmait que Marseille devait résister pour, « retrouver la Marseille rebelle dont nous avons tous et toutes besoin ». 

PAS DE PORT POUR LES MIGRANTS DANS L’ANSE DU PHARO 

L’idéologie d’extrême gauche dans ce qu’elle a de plus dogmatique ! 

Il faudra donc un lieu pour accueillir ces migrants et ce ne sera pas sur le Grand port maritime, où les règles de sécurité pour les passagers et les marchandises sont très strictes. 

Nous voilà donc au coeur du sujet : l’anse du Pharo serait la mieux placée pour accueillir les migrants. 

Martine Vassal s’y opposera très fermement : « Faire de Marseille un port d’accueil des migrants, a fortiori dans ce site exceptionnel, ce n’est pas imaginable. La question des migrants est instrumentalisée par le Printemps marseillais et Jean-Luc Mélenchon. C’est indécent !» 

Martine Vassal est pour une immigration choisie et non une immigration subie, une solution qui offre à chacun l’autorisation d’immigrer, en vertu de la loi. 

C’est une évidence pour affirmer l’idée que nous avons de notre pays et de notre ville.

C’est donc dans l’anse du Pharo, dans cet espace naturel exceptionnel que l’accueil des migrants serait envisagé.

Il est aujourd’hui occupé par des entreprises de réparation de bateaux. 

Le projet de Martine Vassal est de leur proposer d’intégrer un pôle dédié au nautisme sur les sites de la Lave et de Saumaty. 

Il faut aujourd’hui libérer notre littoral, notre espace balnéaire. 

Cet espace unique, à l’entrée du Vieux-Port doit être aménagé pour créer un nouveau point d’accès à la mer pour tous les Marseillais.

 

Pour les élections municipales à Marseille