Martine Vassal : « Mes actions contre la pollution des plages »

Le 18 juin, le long de l’Huveaune, Martine Vassal a présenté ses propositions pour mieux maîtriser les rejets polluants en mer et créer des espaces de respiration et de détente avec l’aménagement et l’ouverture des cours d’eau marseillais. Ces projets très concrets s’inscrivent dans le cadre du volet “environnement” de son programme.

“L’eau a une importance toute particulière à Marseille et je tiens à adopter une véritable politique publique de l’eau pour mieux gérer le risque inondation, réhabiliter des zones de fraîcheur urbaines indispensables à la biodiversité et faciliter l’alimentation en eau de l’agriculture raisonnée” a expliqué la candidate en préambule de sa visite.

L’Huveaune, une trame verte et bleue

A commencer par un projet vertueux, celui de la remise en eau de l’Huveaune et l’aménagement des berges, sur l’exemple du travail de renaturation engagé par Euroméditerranée sur les Aygalades (15e). Pour Martine Vassal, l’Huveaune doit devenir une trame verte et bleue permettant de recréer des continuités biologiques et de contribuer significativement à la réduction d’îlot de chaleur urbain, au rétablissement de la biodiversité et à la qualité de l’air.

La restauration des berges de l’Huveaune et notamment la création d’une voie verte depuis la Plage du Prado à Marseille jusqu’au centre-ville d’Aubagne, en collaboration avec la Métropole, est au coeur du projet, tout comme la possibilité de créer un archipel arboré permettant de relier le parc Borély au parc du 26e centenaire. 

Limiter les rejets polluants en mer

C’est également à partir de l’Huveaune que la modernisation du système d’assainissement de la ville peut limiter au maximum les rejets polluants en mer. “Les Marseillais le savent bien. Chaque été, les plages souffrent d’une pollution importante liées aux rejets des eaux usées dans l’Huveaune. C’est un sujet central et il y a urgence à agir pour mieux protéger notre littoral et offrir des espaces balnéaires de qualité” explique la candidate.

La station d’épuration fera donc l’objet de nouveaux aménagements notamment en y ajoutant un troisième étage pour supprimer tout rejet toxique dans le Parc National des Calanques. L’eau en sortie de station pourrait alors être utilisée pour l’irrigation locale et la végétalisation de la ville. 

Dans cette logique, Martine Vassal s’appuiera sur la police de l’environnement pour sanctionner fermement les rejets illicites effectués dans les réseaux d’assainissement et pluvieux afin que le principe de pollueur-payeur soit appliqué. Objectif de ces mesures: zéro rejet en mer des réseaux d’assainissement.

Rendre les cours d’eau et le littoral plus accessibles



Au delà de l’Huveaune, les cours d’eau marseillais particulièrement le Canal de Marseille et le Jarret feront aussi l’objet d’aménagements pour en faire des espaces de fraîcheur et de détente. ”Je souhaite rouvrir à l’air libre certaines parties du Jarret et ouvrir le canal de Marseille, indispensable à l’agriculture urbaine, aux cheminements piétons et doux” a détaillé Martine Vassal. 



L’implantation de fontaines dans les lieux publics et la préservation et la valorisation des espaces naturels dans les quartiers, notamment dans un souci de limiter l’imperméabilisation des sols, s’inscrivent également dans cet objectif.



Plus largement, le programme de la candidate entend libérer l’accès au littoral notamment du côté de la Joliette et de l’Estaque avec l’ouverture de la digue du large, de la digue de l’Estaque, du Quai de la Lave et l’extension des plages de Corbières. En parallèle, les  navettes maritimes sont vouées à se développer tout au long de l’année.

En toute cohérence, pour apaiser et oxygéner le cadre de vie des Marseillais, la desserte en transports en commun des quartiers de la Vallée de l’Huveaune figure au programme de la candidate.

Pour les élections municipales à Marseille les 15 mars et 28 juin 2020