Martine Vassal : « Tout mettre en œuvre pour aide les plus fragiles et nos aînés à voter le 28 juin »

« Le Premier Ministre vient d’annoncer la date du 28 juin pour le second tour des élections municipales.

Avec toute notre équipe, nous répondrons présents à ce rendez-vous démocratique qui va permettre à Marseille de faire le choix du rebond après cette crise inimaginable.

Mais, avant de parler de notre projet pour convaincre les Marseillais, je souhaite vous faire part d’une exigence importante.

Les personnes les plus âgées, qui s’étaient pour beaucoup abstenues par la contrainte en mars dernier, doivent pouvoir s’exprimer à la fin du mois de juin.

La démocratie ne tolèrerait pas qu’on puisse laisser des dizaines de milliers de Marseillaises et de Marseillais au bord de la route électorale.

Voter c’est un droit, c’est le fondement même de notre pacte républicain.

Je demande :

– Au Prefet de police, de prendre toutes les mesures possibles afin de faciliter les procurations de nos aînés qui le souhaitent et notamment ceux qui ne peuvent pas se déplacer, car vivant en maison de retraite ;

– À la Ville de Marseille, qui supervise les opérations électorales, de systématiser le port du masque dans les bureaux de vote, la présence de gel hydro-alcoolique à l’entrée et à la sortie de chaque bureau ;

– Aux services de l’Etat, de communiquer de manière importante pour montrer une évidence : le vote prend 5 minutes et sera possible en toute sécurité puisque les mesures seront prises dès aujourd’hui.

Jamais je n’accepterai que les plus fragiles d’entre nous, et notamment nos aînés, ne puissent donner leur avis sur l’avenir de cette Ville qui est à un tournant de son Histoire.

Marseille doit se relever avec eux, avec leur sagesse, acquise après de longues années de travail, d’éducation de leurs enfants et petits enfants, avec leur regard sur l’avenir de notre Cité. Ils ont aujourd’hui le droit de voter comme tous les autres citoyens et nous devons mettre tous les moyens nécessaires pour cela.

Quel que soit leur vote, nous n’avons pas le droit de décider de l’avenir sans eux. »

Pour les élections municipales à Marseille les 15 mars et 28 juin 2020