Moussa Maaskri : "je prends la décision de me retirer pour que le FN n'entache plus Marseille"

En conscience et en accord avec mes colistiers, comme ont pu le faire d’autres candidats
hier, je viens de prendre la décision de me désister du second tour de l’élection municipale
dans le 8e secteur de Marseille.

Nous sommes en effet totalement déterminés à ne pas laisser le moindre risque de voir le Front national l’emporter dans les 15e et 16e arrondissements.

Alors que sa candidate pointe à quelques longueurs de la liste arrivée en tête au premier tour, le très haut niveau d’abstention du premier tour peut nous faire craindre un score très différent lors de l’organisation du second.

C’est donc un choix de raison que j’ai décidé de faire afin que les élus d’extrême droite n’entachent plus Marseille et ne polluent plus les débats du Conseil municipal.

Ce choix est douloureux car avec l’ensemble des mes colistiers, nous éprouvons une immense détermination à nous engager pour Marseille, pour les Marseillais, avec Martine Vassal.

Nous étions déterminés à faire avancer et à transformer ce secteur de la ville que nous chérissons tant et qui a besoin de tant d’attentions.

Mais faire barrage à l’extrême droite doit demeurer une priorité absolue pour tous ceux qui s’engagent et sont responsables.

Le Front National porte en lui le poison de la division, de la discorde et du chaos et n’a jamais rien démontré pour le bien de cette ville depuis que Stéphane Ravier et sa nièce se sont succédés à la tête de la mairie du 7e secteur.

En ces temps très troublés, nous avons plutôt le devoir de mettre tout en œuvre pour protéger les Marseillais et de ne pas les exposer aux périls de ce parti.

Je reste pleinement mobilisé derrière Martine Vassal et avec son équipe, les seuls en mesure d’apporter la sérénité, l’énergie et la volonté nécessaires pour construire l’avenir de Marseille, de ses quartiers et des Marseillais.

Moussa Maaskri

Pour les élections municipales à Marseille les 15 et 22 mars 2020