Les 4 ambitions de mon projet

2/ RESPIRER : MARSEILLE PLUS VERTE

« Respirer », c’est se saisir de l’urgence de lutter contre la pollution et d’améliorer la qualité de l’air pour protéger notre santé et celle de nos enfants.

Développement de transports plus propres, zones de fraîcheur et poumons verts dans tous les secteurs de la ville, sanctuarisation des espaces naturels les plus sensibles, arrêt de la bétonisation, végétalisation de l’espace public… l’environnement est au coeur du projet de Martine Vassal qui souhaite faire de Marseille la Capitale verte de l’Europe en 2026.

AVEC MARTINE VASSAL, AGISSONS POUR MARSEILLE PLUS VERTE !

1/ Créer une forêt urbaine à Borély

Première forêt urbaine de la façade méditerranéenne, l’extension du parc Borély permettra de doubler sa surface et offrira à tous un parc ouvert sur la mer, clôturé et équipé d’un système de vidéoprotection. Véritable poumon vert, il vous permettra de vous réapproprier le littoral et, sans surface bâtie supplémentaire, de profiter de nouvelles activités ludiques et culturelles, de sentiers dédiés aux piétons et aux cyclistes et d’un nouvel espace balnéaire.

3/ Réduire la pollution des navires Premier port de croisière

Premier port de croisière de France, le Grand port de Marseille doit devenir un port exemplaire et notre rade doit être préservée.
• La transition des paquebots du fuel au gaz naturel liquéfié, moins polluant, sera encouragée et accélérée.
• Les travaux pour systématiser le branchement des navires à quai et mettre fin aux émissions polluantes seront engagés.

5/ Créer une zone à faibles émissions

Mise en oeuvre progressivement et autorisée uniquement aux véhicules les moins polluants, elle permettra de désengorger le centre-ville et de réduire la place de la voiture et la pollution de l’air sur un large périmètre.

2/ Une naissance = un arbre

Pour que les enfants de Marseille soient acteurs du retour de la nature en ville, un arbre sera planté à l’occasion de chaque naissance, soit près de 80 000 arbres d’ici 2026. Les parents se verront proposer par l’état civil de parrainer chacun de ces arbres du nom de leur enfant.

4/ Multiplier les voies bus sur autoroute Pour fiabiliser et améliorer

Pour fiabiliser et améliorer les temps de parcours et encourager l’usage des transports en commun, de nouvelles voies réservées seront aménagées, notamment sur les axes Marseille-Aubagne et Marseille-Vitrolles.

6/ Créer des promenades et des archipels arborés

• Un « périphérique vert » de 30 km à travers tous les
secteurs.
• Une promenade le long du canal de Marseille.
• Une coulée verte depuis le parc Borély jusqu’au parc du 26e Centenaire, le long de l’Huveaune.
• Des parcs et jardins sécurisés.
• Des jardins partagés et des jardins de rues pour une ville plus agréable à vivre.

"Je souhaite engager une véritable révolution verte et multiplier les espaces de respiration. L’environnement est le fil vert de mon projet et, en dehors de toute idéologie, je veux le préserver et replacer la nature au coeur de la vie des Marseillais."

Un arbre, une naissance

L’aménagement de Marseille sur le modèle du tout minéral a vécu.

Il est désormais nécessaire de verdir la ville, de lui redonner les végétaux nécessaires pour lutter contre la pollution et s’adapter aux aléas du changement climatique.

Les émissions de CO2 que nous émettons ne sont pas aujourd’hui plus suffisamment absorbées par les arbres, qui sont de véritables « puits de carbone ».

Les sols urbains s’imperméabilisent, absorbent le rayonnement solaire et le renvoient ensuite sous forme de chaleur, ce que ne font pas les sols couverts de végétaux.

Par ailleurs, les sols ne captent plus suffisamment les eaux de pluie qui ruissellent donc vers la mer et les cours d’eau, drainant déchets et polluants et devenant ainsi une source de pollution majeure.

Si Martine Vassal est élue maire de Marseille, elle s’engagera à planter autant d’arbres que de naissances jusqu’à la fin du mandat, soit près de 80 000 nouveaux-nés marseillais.  Les officiers d’état civil proposeront aux parents de parrainer un arbre, au pied duquel seront inscrits le nom de l’enfant et sa
date de naissance.

C’est une initiative innovante qui viendra s’ajouter à de nombreuses autres mesures destinées à verdir la ville, ses rues, ses façades d’immeubles, ses parkings ou ses toitures.

Elle souhaite engager une véritable révolution verte.

Il en va de la qualité de notre cadre de vie et de notre santé.

C’est un devoir que nous devons honorer par respect pour notre terre, notre mer et nos enfants.

Pour les élections municipales à Marseille les 15 et 22 mars 2020