Jean-Philippe Agresti symbolise parfaitement le rassemblement que Martine Vassal appelle de ses voeux depuis le début de sa candidature, bien au-delà de la notion de parti. Doyen de la faculté de droit et de science politique depuis 2017, cet homme issu de la société civile, à la fois rigoureux et généreux, porte une vision stratégique pour Aix-Marseille Université dans laquelle il occupe des fonctions de la plus haute importance. Il a grandi dans ce secteur de Marseille. Il saura apporter de la modernité, du sérieux et beaucoup d’humanité à ces noyaux villageois très animés, où la vie de quartier a une grande importance pour tous les habitants.

Il pourra compter aussi sur le talent et l’engagement d’Audrey Lucchinacci. Elle a ouvert son premier salon de coiffure à l’âge de 20 ans après être sortie lauréate de sa promotion de l’école Attoyan. Son goût de l’engagement est transmis par ses grands-parents, tous deux élus RPR. Maman de 3 enfants et commerçante comme sa mère, elle connaît la création, le développement et la difficulté du commerce. Elle est Présidente de la Fédération des Commerçants des 4/5, Présidente de la Fédération des Commerçants des Bouches du Rhône (FC13) et également Vice-Présidente de la CPME13, en charge de l’artisanat et de la commission Commerce.

Les principaux projets

Une nouvelle ligne de tramway et un pôle d’échange multimodal à la Blancarde : la mobilité au cœur du 4-5

Le 5ème arrondissement est traversé par une voie ferrée très peu utilisée, entre la gare de la Blancarde et le quartier de la Capelette. Nous voulons profiter de l’existence cette voie ferrée pour y faire passer le tramway T2 et le prolonger jusqu’à Sainte-Marguerite-Dromel en traversant la ZAC de la Capelette.

Baille, Libération, Cinq-avenues : des axes structurant requalifiés et apaisés

Depuis plusieurs mois avec Martine Vassal, « Marseille Change ». Nous voulons poursuivre cet effort sans précédent de rénovation de la ville, par une requalification globale du boulevard Baille, de l’avenue de la Libération et des Cinq-avenues : une voirie renouvelée, des pistes cyclables et des trottoirs élargis, mais aussi des containers enterrés et un programme d’aide au ravalement des façades. 

Poursuivre l’embellissement du Jarret

Depuis 50 ans, le Jarret était une autoroute urbaine, noire, bruyante et polluée. Elue à la Métropole, Martine Vassal a engagé le chantier tant attendu de requalification de cet axe majeur de notre ville qui traverse nos arrondissements. Les premiers résultats sont déjà visibles, mais il nous faut désormais poursuivre l’effort pour voir fleurir bientôt les terrasses arborées, les commerces, les cyclistes circulant sur la nouvelle piste cyclable, au cœur d’une véritable coulée verte ouverte aux familles et au Bel Âge.

Lancer un plan anti-tags

Les dégradations de notre espace public sont inacceptables. Nous engagerons le combat sans relâche contre ces actes de vandalisme en doublant les moyens dédiés, pour que les tags signalés soient effacés de façon très rapide. Nous sanctionnerons les actes de dégradation et solliciterons la mise en œuvre de travaux d’intérêt général pour les tagueurs. Objectif « zéro tag » pour le 4-5.

Faire du parc Longchamp un havre de paix et de découverte pour les plus jeunes

Le parc Longchamp est un havre de paix et de verdure au cœur de Marseille. Il nous faut le préserver, l’entretenir, et assurer sa protection de manière pérenne. Plus encore, le parc Longchamp doit devenir un petit paradis pour nos enfants. Aussi, nous créerons une vaste « kids zone » en bas du parc, réservée aux enfants et aux familles qui les accompagnent. Nous voulons également promouvoir le développement du planétarium de l’observatoire du parc, un espace méconnu et pourtant passionnant. Un nouveau dynamisme sera également donné aux spectacles de plein air et à l’offre muséale.

Redonner vie à nos noyaux « villageois »

 Aux Chartreux, à Saint Pierre et place Sébastopol, nous engagerons des grands plans de revitalisation des quartiers et des noyaux villageois, en rénovant les façades, les églises, les espaces publics, en redynamisant les commerces, en privilégiant la végétalisation, en déployant le « plan fontaines », en dégageant des espaces pour de belles places apaisées et ensoleillées, et en valorisant le patrimoine historique.

Un grand marché de Provence sur le Jarret

  • Avec sa requalification, le Jarret doit devenir un coulée verte apaisée et agréable où les habitants pourront déambuler, se restaurer… et retrouver les saveurs de leur enfance. Nous voulons ainsi créer un grand marché de produits locaux au cœur du Jarret, proche de la Mairie du 4ème et du 5ème arrondissement.

Pour les élections municipales à Marseille les 15 mars et 28 juin 2020